Communication très triste de la rédaction de notre revue cartophile préférée.

Nous nous associons à la peine de la famille, des amis et de la rédaction de CP Magazine.

"CP Magazine a la douleur de vous annoncer le décès de sa correctrice Adéline Adéline, est décédée le 25 juin 2018 à l’âge de 73 ans. Son vrai nom est Francine Armand née Boulain. Adéline étant son second prénom. Elle habitait à Montigny-les-Cormeilles. Elle ne s’occupait pas seulement de la correction du magazine mais travaillait activement sur différentes rubriques tout en veillant sur l’esprit du contenu. Elle a participé à la rédaction de certains articles comme les mots croisés dont la solution du numéro précédent sera la dernière parution. Son implication était telle, que nous ne pouvons pas sortir l’intégralité des 64 pages pour ce mois de juillet. Notre correctrice était en plein travail et nous n’avions pas réceptionné le retour du montage, son ordinateur étant verrouillé. Nous nous proposons de répartir les 40 pages restantes sur les numéros à venir. Il y aura donc des articles supplémentaires dans les 3 numéros à venir. Nous vous remercions pour votre compréhension. Nous souhaitons à Adéline le plus beau des voyages pour atteindre le pays des cartes postales éternelles. Une cérémonie sera célébrée le mercredi 4 juillet 2018 à 15h en l'église Saint-Nicolas à la Frette sur Seine (quai de Seine) Elle sera inhumée ensuite au cimetière de la Frette-sur-Seine (rue Pasteur) Bernard Nanty et Marc Ledogar représenteront CP Magazine»

]Dernier numéro de CPC

Communiqué de la rédaction de CPC Paul Armand nous a quitté le dimanche 22 janvier... Il a été et restera une grande figure incontournable du monde de la carte postale. La revue CPC (Carte Postale et Collection) est arrivée à presque un demi-siècle de parution...Sans compter les nombreux ouvrages et contributions qui feront le bonheur des générations actuelles et celles à venir. Nous n'oublions pas le Journal de la Vieille France, ni le Dictionnaire de la Carte Postale, ni tant d'articles qui auront mis en lumière ce qui ne se voyait pas immédiatement...D'autres projets initiés correspondant à notre temps restent orphelins comme l'Institut Cartophile ou la Librairie Cartophile... Le Studio CPC a perdu son fondateur...Nous veillerons à conserver son esprit dans la poursuite de nos activités au service de tous. A travers ses actions et en y associant son épouse Francine, la revue CPC aura traversé l'an 2000 mais s'arrêtera selon son souhait avec un dernier numéro à paraître dans les jours à venir.

2éme de couverture du dernier numéro de CPC (N° 252)

Dernier CPC