Articles avec le tag ‘khaskaseng’

L’opération du limage des dents chez les Khas Kaseng.

Dimanche 29 juillet 2007

Collection Raquez, série E, carte N° 6.

L'opération du Limage des Dents chez les Khas-Kaseng
L'opération du Limage des Dents chez les Khas-Kaseng

Légende sur les raisons pour lesquelles les Moïs n’ont pas d’écriture et se liment les dents. Lorsque le Bouddha (les Moïs l’appellent Po-Thè.) vint dans le pays Moï, appelé Muong Pa-Cha-Mi dépourvu de religion par les laotiens, pour y prêcher sa doctrine, tous les peuples du voisinage, Cambodgien, Laotiens, et Siamois vinrent solliciter l’enseignement de l’écriture : les Moïs y vinrent également. Mais tandis que les premiers avaient pris la précaution de se pourvoir de feuilles de palmier afin de tracer les caractères qui leur seraient enseignés. Les Moïs paresseux comme toujours n’avait rien apporté. Ils tuèrent alors un buffle et sur sa peau gravèrent les caractères d’écriture mais toujours paresseux ils oublièrent la peau et pendant la nuit les chiens la dévorèrent. C’est pourquoi les moïs ignorent l’écriture. Ce même jour, pour remercier le Bouddha, tous les peuples lui offrirent un repas d’honneur, mais les Moïs ignorants et toujours paresseux, au lieu de piler le riz dans les mortiers, ce qui est fatiguant, se contentèrent de le préparer en le mâchant. Le Bouddha, furieux de cette malpropreté, aurait, pour punir les moïs, prescrit que désormais ils devraient se couper les dents et, de plus, pour montrer leur infériorité, porter au cou, aux poignets et aux chevilles des anneaux de cuivre. Cette légende, quelque peu méprisante à l’égard des moïs, paraît d’origine laotienne : mais elle est connue des Moïs, qui la racontent volontiers en riant.