Les MLABRI, un Peuple en voie de disparition.

Laos - Mlabri (Esprit des feuilles jaunes) Phithong Leuang.
Laos - Mlabri (Esprit des feuilles jaunes) Phithong Leuang.

Mlabri, Esprit des Feuilles Jaunes ( Phithong Leuang)

(Carte postale: La Carterie du Laos, Vientiane, Cliché: Michel Huteau.)

Une légende prétend que les Mlabri, population d’environ 200 chasseurs-cueilleurs habitant les profondeurs de la jungle d’Asie du Sud-Est, descend de deux enfants bannis de leur communauté d’agriculteurs. Il a fallu l’arrivée de la génétique pour confirmer que ce n’est pas une fable. Il y a des centaines d’années, les ancêtres des Tin Prai, une population d’agriculteurs, auraient en effet banni deux enfants et les auraient placés sur un radeau pour que la rivière les emporte au loin. Ces enfants, un garçon et une fille, auraient fui dans la forêt et auraient subsisté de chasse et de cueillette, devenant ainsi les membres fondateurs des Mlabri, la seule tribu de chasseurs-cueilleurs de cette région (à cheval entre la Thaïlande et le Laos). Les Mlabri sont les derniers survivant du peuple premier de Thaïlande, les premiers contacts avec cette tribu eurent lieu vers 1936. les Mlabri seraient nés, il y a 500 à 1000 ans, de quelques individus provenant d’un groupe d’agriculteurs. Ils auraient adopté un mode de vie basé sur la chasse et la cueillette, parce qu’ils étaient trop peu nombreux pour soutenir une agriculture. On les appelle les « esprits des feuilles jaunes ». Cela vient de leurs abris constitués de feuilles de bananiers. Lorsque ces feuilles jaunissent, les Mlabri partent plus loin dans la forêt pour reconstruire une nouvelle demeure éphémère. Ils vivent de chasse et de cueillette. C’est un peuple craintif qui disparaît lorsque des étrangers approchent. Si l’on sait qu’ils existent, rien ne permet, de découvrir où ils vivent. Le secret en est volontairement bien gardé. Ils sont environ 200 en Thaïlande dont une petite partie sous la coupe autoritaire d’un pasteur américain dans la région de Phrae et 24 au Laos. Les Mlabri sont encore « innocents  » ils n’ont aucun sens de la notion d’argent – si démunis devant les réalités du temps contemporain qui détruit les forêts dont ils ont besoin pour survivre, que cela en devient angoissant pour leur futur immédiat. La Thaïlande cherche à les sédentariser, à leur apprendre les rudiments de l’agriculture et à donner à leurs enfants les connaissances de base nécessaires. Ils vivaient auparavant de cueillette et ne restaient sur place pas plus de 3 semaines, temps d’épuisement des ressources du lieu et du jaunissement de leurs appentis de feuillage. Sans l’intervention de l’État, ils étaient en passe de devenir les esclaves des tribus évoluées qui les font travailler gratuitement, profitant de la croyance qui semble leur interdire de cultiver la terre pour eux-mêmes. On sait peu de chose les concernant. On a constaté que la femme Mlabri change de partenaire tous les 5 ou 6 ans et garde tous ses enfants avec elle. Leur connaissance des herbes médicinales paraît considérable dans des domaines comme la fécondité, la contraception, les morsures de serpents. Ils n’enterrent pas leurs morts, mais les placent sur un arbre et laissent les oiseaux faire leur office funèbre.

Plus d’infos et d’images sur le site ANAKO.

Laos - Repas chez les Mlabri.

Repas chez les Mlabri

(Carte postale: La Carterie du Laos, Vientiane, Cliché: Michel Huteau.)

Quelques liens internationaux:
Mlabri.org
Wikipedia
easylifehammocks
ethnologue.com
mlabri-gesellschaft.de

Une vidéo, nous montrant des Mlabri Thaï: veoh.com

Khunrob
Galerie de photos: Hilltribes Mlabri

Pour ceux qui comprennent le Russe, un recueil de liens Mlabri Farang.ru

vidéo ANAKO les mlabri

 

Tags : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.