Archive pour janvier 2010

Adieu à Vo An Ninh

Dimanche 10 janvier 2010

Vo An Ninh le doyen des photographes Vietnamien nous a quittés le 04 juin 2009 à l’age de 103 ans à son domicile, 164, rue Ngô Gia Tu, 10e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.
Il repose au cimetière Phu Hôi, district de Nhon Trach, province de Dông Nai.
Sa famille espère ouvrir un musée photographique à la mémoire de mr Vo An Ninh dans le district2 à Hô Chi Minh-Ville.
Déjà un site web consacré au travail de cet artiste est en construction Site Vo An Ninh
Ci dessous l’un des nombreux hommages qui lui a été rendu dans la presse du Viet-Nam.
Vo An Nin est l’auteur d’une très belle série de cartes postales sur le Laos.

Adieu à Vo An Ninh, le vieux routier de la photographie (texte ©lecourrier.vnagency.com)

Vo An Ninh

Vo An Ninh


Vo An Ninh, l’auteur des fameux clichés illustrant l’histoire nationale, vient de s’éteindre à l’âge de 103 ans. Équipé de son appareil photo dès son adolescence, au milieu des années 1920, il n’a jamais cessé sa quête de belles images dans les différentes contrées du pays. La persévérance et l’amour pour le pays et ses hommes expliquent le parcours exceptionnel de Vo An Ninh qui a laissé, après plus de 70 ans de carrière, un trésor inestimable de photos.

Le virtuose de la photographie, Vo Anh Ninh, s’est éteint le 4 juin dans sa demeure à Hô Chi Minh-Ville, à l’âge de 103 ans. L’homme aux cheveux, barbes et sourcils entièrement blanchis par son grand âge, compte plus de 70 ans de carrière derrière l’objectif. Il est devenu le symbole éternel et représentatif de la photographie nationale. Ses clichés sont le reflet de la beauté des paysages du pays et surtout des gens qui l’habitent.

Vo An Ninh, de son vrai nom Vo An Tuyêt, est né en 1907 à Hanoi. Il commença à se servir d’un appareil photo dès son adolescence, au milieu des années 1920. Ses premières prises de vue furent rendues publiques en 1932. Trois ans après, la photo Le matin sur la digue du fleuve Rouge remporta le prix de la Société annamite d’encouragement à l’Art et à l’Industrie. Les clichés de Vo An Ninh se firent ensuite connaître à l’étranger, où l’artiste rafla de nombreuses récompenses, de la France à l’ex-URSS en passant par le Portugal et l’ex-République démocratique allemande.

Vo An Ninh, un artiste avant-gardiste

Parmi les oeuvres très variées de Vo An Ninh, se distinguent les collections de photos historiques, notamment celles montrant le Président Hô Chi Minh avant et après la proclamation de l’indépendance nationale, le 2 septembre 1945. Mais aussi la nation en résistance contre les colonialistes français en 1946 ou encore la famine tragique qui toucha de plein fouet le Nord du pays en 1945.

Lors de cette catastrophe, survenue il y a 64 ans, 2 millions de personnes sur un total de 13 trouvèrent la mort. Constatant cette triste réalité due à la politique de substitution des rizières par des champs de jutes au service de la guerre des fascistes japonais de l’époque, le photographe Vo An Ninh, qui avait alors le pied droit à moitié tranché suite à un accident, se rendit sur sa bicyclette de Hanoi à la ville portuaire de Hai Phong, puis Thai Binh et Nam Dinh. Son appareil allemand Zeiss Ikon en bandoulière, il réalisa un grand reportage illustrant la douleur d’innombrables paysans. Chaque jour, il parcourait en moyenne 140 km, mettant de côté les dangers, afin de prendre des clichés inoubliables illustrant le désarroi d’un citoyen qui voulait « parler de cette douleur à la population nationale et dénoncer le crime des impérialistes japonais et français devant l’opinion internationale ». Une exposition fut tenue à Sài Gon, en hommage à ce travail courageux, qui aboutit à une quête de dons en faveur des victimes de la famine. Mais le fameux reportage de Vo An Ninh ne s’arrêtait pas là : le public a pu contempler d’autres photos montrant des tas de crânes entassés des victimes de la famine, des stèles de tombeaux collectifs…

Vo An Ninh a toujours été un artiste avant-gardiste. Il fut le premier à présenter au public la « Belle au bois dormant » : Sa Pa, le petit bourg en altitude, dans lequel il se rendit dès 1933. La fameuse Chua Huong (pagode de l’Empreinte parfumée, située à Hà Tây, Hanoi d’aujourd’hui) fut également capturée par l’objectif de Vo An Ninh. Il rendit immortelles les beautés de Hanoi au travers de ses 4 saisons, la scène du marché aux fleurs à l’approche du Têt, le charme des jeunes filles des années 30… Le trésor de collections de photos de Vo An Ninh est par ailleurs riche en portraits de grandes personnalités du pays (le poète Tan Dà (1888-1939), le roi Thành Thai (1889-1954), le général Vo Nguyên Giap…

La sincérité, clé de sa réussite

D’après ce vétéran, l’important pour un photographe est de se déplacer le plus possible. Se déplacer pour chasser les belles images… Et il faut faire preuve de patience pour atteindre son but. Afin de prendre tous les beaux moments de Sa Pa, Vo An Ninh se rendit dans la ville pas moins de 40 fois et ce, pendant 28 ans (entre 1933 et 1961). Il était à l’affût pendant une semaine, pour fixer l’instant où le petit bourg de Sa Pa se noierait dans les nuages. Idem concernant la pagode de l’Empreinte parfumée, dans laquelle il se rendit 50 fois. À Hanoi, le photographe avoua avoir appris « par coeur » l’emplacement de chaque arbre, chaque brique autour du lac de l’Épée restituée, comme les « recoins de sa propre demeure ». C’est d’ailleurs le seul endroit de Hanoi où l’artiste avoua avoir reconnu si longuement les lieux avant de prendre ses clichés.

Tout au long de ses plus de 70 ans de carrière, le photographe légendaire resta fidèle à son fameux Zeiss Ikon, produit pendant les années 1920, équipé d’un objectif normal (normal lens) et utilisant des pellicules en noir et blanc. « Je me suis habitué aux « caractéristiques » de mon appareil. D’ailleurs, lui et moi, nous avons tant de souvenirs », expliquait le vieux photographe. Une autre raison de l’usage de l’objectif normal : « Notre pays est tellement beau et ce, dans toutes ses contrées, que je veux utiliser cet objectif, qui est fidèle à mon propre regard ». Le photographe n’a jamais abusé non plus des techniques de chambre noire qu’il maîtrisait parfaitement. La sincérité constitue une des clés de sa réussite. Vo An Ninh disait que la photo devait « exprimer » les palpitations de l’auteur, condition sine qua non pour conquérir le cœur des spectateurs.

En 1991, le recueil Photos de Vo Anh Ninh, avec 169 oeuvres, fut édité par l’Agence Vietnamienne d’Information. La même année, il reçut l’Ordre du Travail de 2e classe, remis par l’État. Ses 2 collections Famine de l’année 1945 et Le Président Hô Chi Minh proclamant l’indépendance nationale sur la place de Ba Dinh en 1945 reçurent en 1996 le prix Hô Chi Minh. Vo An Ninh qui était installé depuis 1980 à Hô Chi Minh-Ville, fut nommé le citoyen numéro Un de la mégapole du Sud.

Pendant plus d’un siècle, le coeur de Vo An Ninh aura vibré au son de l’histoire nationale. Aujourd’hui, c’est l’heure du repos pour ce coeur tant dévoué à son pays et à ses compatriotes.

T.H/CVN (texte ©lecourrier.vnagency.com)
Les cartes postale du Laos de Vo An Ninh

419 . Laos - Xieng-Khouang - Fête des eaux, la prière.414 . Laos - Xieng-Khouang - Charrette à buffle.395 . Laos - Xieng Khouang-Tricotage.437. Laos - Vientiane - Cyclo Side Car.392 . Laos - Xieng-Khouang - Un coin de marché.398 . Laos - Xieng-Khouang - Boun-Hot-Nam - Fête des eaux406 . Laos - Xieng-Khouang- Jeunes filles Laotiennes.399 . Laos - Xieng-Khouang - Fête au village.432 . Laos - Xieng-Khouang - Jeune Laotienne faisant la cuisine.413 . Laos - Xieng-Khouang - Jeune fille Laotienne.411 . Laos - Xieng-Khouang - Jeune villageoise laotienne dans son jardin.405 . Laos - Xieng Khouang - Jeune villageoise laotienne.393 . Laos - Xieng-Khouang - bonzes.436 . Laos - Vientiane - Pagode Thatluong.402 . Laos - Xieng-Khouang - Les Méos.407. Laos - Xieng Khouang - Bonze.435 . Laos - Vientiane - Bouddha.422 . Laos - Xieng-Khouang - Filles Méos.424 . Laos - Xieng Khouang - Femmes Méos.401 . Laos - Xieng Khouang - Femme Laotienne en promenade avec ses enfants.397. Laos - Xieng Khouang - Nahoi - Filage du coton.394 . Laos - Xieng-Khouang - Nahoi - Décorticage du riz.412 . Laos - Xieng-Khouang - Jeunes filles laotiennes modernes.
 


Pour voir plus de cartes postales du Laos, visitez le site dédié ICI